Le Reflux Gastro-Œsophagien (RGO)

 

« Votre enfant régurgite ! », qu’est ce que ça veut dire ?

Le RGO correspond à des remontées acides de l’estomac qui viennent irriter l’œsophage et entrainent, à la longue, des douleurs . Contrairement au vomissement, le RGO se fait sans effort.

Le système digestif (œsophage, estomac, intestins) de votre bébé à la naissance  n’est pas complétement terminé; on dit qu’il est immature. De plus, votre bébé n’a pas encore de musculature et sa position est la majorité du temps allongée.

Voilà les ingrédients parfaits pour entrainer des RGO…

Très inconfortables, ils sont la source de pleurs, parfois de refus de s’alimenter, de beaucoup de stress et de fatigue pour tous.

Alors que faire pour éviter le reflux gastro-œsophagien?

  • Bien préparer les biberons en respectant le dosage de lait et d’eau (on met en premier l’eau de type Montcalm ou Mont Roucous à la bonne quantité puis la dose de lait en poudre avec la dosette à ras le bord en respectant 1 dose pour 30 ml d’eau et on met au chauffe-biberon)
  • Donnez la bonne quantité de lait. Pour indications : au 1°mois → 7 à 8 x 90 ml/ jour, au 2°mois → 6 x 120 ml/jour et au 3°mois → 5 x 150 ml/jour
  • Prenez le temps pour le biberon, n’hésitez pas à fractionner, faites des pauses.
  • Gardez votre enfant contre vous après la tétée pendant quelques temps.
  • Ne fumez pas dans la maison ou la voiture, les enfants sont très sensibles au tabagisme passif.
  • Ne changez pas de lait sans avis médical.
  • Si tout cela n’apaise pas la situation, prenez rendez-vous avec votre médecin, il pourra vous indiquer un épaississant ou un nouveau lait (lait AR: Anti-Régurgitation ou un plus spécifique s’ il s’agit d’une Intolérance aux Protéines de Lait de Vache ).
  • Si votre bébé refuse le biberon, le repousse, hurle, se jette à l’arrière, il ne prend pas de poids ou en perd, le médecin vous prescrira un traitement anti-reflux.
  • Pour les mamans qui allaitent: Continuer l’allaitement en fractionnant les tétées (souvent mais moins longtemps), gardez votre bébé à la verticale contre vous, faites vous accompagner pour voir sur des positions seraient plus adaptées. Voyez le médecin pour mettre en place un traitement qui soulage votre enfant. Vous pourrez aussi épaissir votre lait et le donner au biberon si les choses n’évoluent pas dans le bon sens.

Souvent découragés et avec le sentiment de ne pas être entendus, ne restez pas seuls avec vos inquiétudes et ouvrez plusieurs portes si besoin !

Allez aux Urgences si :

  •  votre enfant VOMIT (avec effort donc) et qu’il a entre 2 et 8 semaines, il faut prendre un avis en urgence pour éliminer une éventuelle sténose du pylore (urgence chirurgicale car l’estomac s’est rétrécit et les aliments ne passent plus).

Le(s) cercle(s) vicieux:

« Quand il mange, ça l’apaise »! :

Vous l’avez compris, votre enfant trouve de l’apaisement dans la succion MAIS voilà, son petit estomac n’apprécie pas du tout ! Viennent alors les pleurs et on ne sait plus pourquoi bébé hurle « il a faim, il a mal ?? ». Il faut donc absolument éviter la surcharge, sinon, ça déborde !

Cette étape est difficile et met les nerfs à rude épreuve. N’hésitez pas à vous faire accompagner, à passer le relais le temps de récupérer ! Si c’est trop, installer bébé dans son lit, en sécurité, allez respirer un peu et demander de l’aide ! Vous n’êtes pas seul(e)…

Avec le temps, les choses évoluent favorablement. L’apprentissage de la petite cuillère ou de la DME (Diversification Menée par l’Enfant) et de l’alimentation solide vont diminuer le problème. Laisser bien votre bébé en motricité libre durant ses phases d’éveil afin qu’il puisse bouger comme il l’entend et se muscler. Avec les RGO, il faut éviter le piège du transat qui maintient l’enfant à la verticale mais qui l’empêche de faire travailler son corps (donc le transat : un peu mais pas que …!)

Une fois la musculature abdominale et la maturité du système digestif terminée, les problèmes ne seront plus que de mauvais souvenirs, courage ! 

Autres ressources: 

Régurgitation ou Reflux ? ICI