Oser changer

Dans notre vie, tout change, se transforme, évolue qu’on le veuille ou non. Et nous alors?

La vie est faite ainsi

Si nous prenons le temps d’observer, la nature nous enseigne ce changement. Du plus petit grain de sable aux plus grandes montagnes, tout change. Les saisons nous le rappellent. Il n’y a qu’à remarquer les arbres qui, après s’être mis à nus, voient la vie revenir. Les bourgeons, les fleurs, les fruits puis les feuilles qui, à leur tour, changeront de couleur avant de tomber, se décomposer pour nourrir le sol et les racines de ceux qui leur ont donné vie. A tout instant et tout moment, tout change. Que ce soit à l’intérieur de notre corps avec nos cellules ou à l’intérieur de notre tête avec nos sentiments, nos humeurs qui ne sont que de passage. La seule chose qui ne change pas, c’est le changement lui-même !

Il en est de même pour notre vie au quotidien: les situations, les personnes, les relations, notre travail changent qu’on le veuille ou pas. Et, ils nous font changer aussi. Alors, comme les choses sont ainsi, pourquoi ne pas en prendre conscience, accepter sans interprétations, jugement ou préjugé cette réalité pour en faire une force.

Le changement, ça bouscule !

Oser changer fait vivre un tumulte d’émotions (peur, anxiété) auxquelles nous sommes tous confrontés à un moment ou l’autre dans notre vie et c’est normal !

Nous sommes, en tant qu’être humain soumis à des besoins contradictoires. La stabilité qui nous apporte le calme et la sérénité et le développement qui lui nécessite le changement.

La stabilité est biologiquement priorisée pour permettre au corps de maintenir sa productivité et à notre cerveau de se rassurer (son rôle étant de nous garder en sécurité et vie, en tout temps). Le changement peut alors être vécu comme une menace, une mise en danger, ce qui génère dans notre corps une décharge de stress.  Nous sommes donc tous plus l’aise lorsque nous connaissons, identifions notre environnement, les personnes ou les situations que nous vivons. Nous aimons, naturellement,  notre « zone de confort ».

Alors, comme le changement est inévitable, nous pouvons être face à une dualité de ressentis: être effrayé(e) et fuir ou être excité(e) mais terrifié(e) et cela même si ce changement est positif. Par exemple, rappelez-vous lorsque vous avez su que vous attendiez un bébé (merveilleux et terrifiant ?), que vous avez eu un nouveau job (enthousiasmant et flippant ?)… Ces changements, nous confronte à devoir accepter de ne pas savoir tout ce qu’il va se passer, si nous allons être à la hauteur…

La seule chose que nous savons c’est ce qu’il se passe en ce moment, « Ici et maintenant ».

Comment mieux vivre  le changement ?

En lui faisant un peu de place…

Nous vivons tous des étapes où il faut mettre fin à… (relation amoureuse, des habitudes, des situations, un travail…) pour pouvoir évoluer et nous transformer. Ces décisions de lâcher prise sont difficiles tellement elles créent de l’incertitude et un sentiment de perte de contrôle. Souvent, ces situations, ces habitudes, ces relations…, sont ce qui nous représente, notre identité, ancrées en nous.

Le changement nous aide à faire le point sur notre vie et nous oblige à nous regarder afin de pouvoir nous développer, être plus fort(e) et grandir.

En prenant notre vie en main et en osant exprimer ce que nous voulons et ce que nous ne voulons plus, nous pouvons participer activement au déroulement de ce changement plutôt que de le subir. La première étape est donc de nous voir tel que nous sommes, reconnaître notre situation, nos émotions (peur, culpabilité, honte, chagrin), nos limites et se  donner la possibilité de les dépasser.

Cela demande de ne pas nier notre besoin de sécurité mais de le reconnaître. Nos ressources essentielles pour cela se trouve dans notre environnement, dans la communauté (nos proches : famille, amis ou les groupes, professionnels…) qui nous apportent l’assurance nécessaire pour sortir de notre zone de confort. Ils représentent le soutien indispensable pour nous donner la force, la résilience pour relever les défis qui se présentent à nous. Demandez -vous  » Quelles sont vos ressources ? Où pouvez-vous aller puiser ? »

Se réconcilier avec l’incertitude:

Chaque changement nécessite de laisser de la place pour autre chose. Nous sommes tous confronté à la peur de la perte et à l’anxiété de l’incertitude de l’avenir.

Prendre conscience que ce n’est pas le changement mais l’incertitude liée à cette nouvelle étape de notre vie à franchir qui crée du stress et un flux de questionnement (est-ce que je vais réussir?, suis-je assez doué(e)?, vais-je regretter ?, est ce que je vais décevoir ?). Lorsque nous parvenons à accepter ces ressentis et que nous pouvons travailler à faire face à ces sentiments difficiles, nous nous donnons la chance de grandir, nous développer et de protéger notre existence dans son ensemble. Nous faisons le choix d’assumer la responsabilité de notre vie et de nos ressentis. Demandez vous ce que vous voulez changer et pourquoi ? Pourquoi c’est important pour vous ? De quoi avez vous besoin pour vivre librement ?

Un pas près l’autre:

Notre environnement, nos habitudes, nos relations, notre situation se sont installés dans le temps, lentement.

Abandonner l’inquiétude et l’incertitude par le choix de faire un peu plus chaque jour de la place au changement avec enthousiasme et détermination, avec la pleine conscience des émotions que cela génère en nous. Cela nous permet d’être acteur dans le changement et de tendre vers ce que nous voulons, le résultat que nous souhaitons.

Nous sommes responsables de la façon dont  nous réagissons face aux changements, quelques soient les craintes ressenties, qui vont se produire avec ou sans nous. La seule chose que nous possédons pour faire différemment avec le changement est le présent.

Avoir une intention, un but permet d’avoir une motivation qui anime tout ce que nous faisons, tout ce que nous disons, tout ce que nous pensons. Cela nous permet de prendre des décisions réfléchies.

La conscience, la volonté et la détermination sont essentielles pour acquérir de nouvelles habitudes et adopter de nouveaux comportements.

Le changement est un processus dont nous pouvons faire partie ! L’ingrédient essentiel et indispensable: l’action ! Agir malgré les craintes, l’anxiété, les appréhensions, en dépit de l’esprit et de l’ego qui vous diront toujours la meilleure façon d’éviter les sentiments désagréables évitant le changement.

Malgré nos peurs de nous tromper, de faire des erreurs, d’être jugé(e) ou critiqué(e) ou d’échouer, nous apprenons ainsi à être plus fort(e), plus expérimenté(e) et plus résistant(e).

En conclusion:

Changer demande des efforts et d’être patient(e). Depuis notre plus jeune âge, la vie nous demande d’essayer, de ramper, de nous lever, de tomber, de nous relever, de retomber…Un petit pas à la fois, plus solide et plus sûr à chaque fois qui fait grandir notre confiance et notre estime de soi.

J’ai pris conscience en écrivant ce texte que ce choix d’article ne devait rien au hasard, encore une fois ! Il vous parle de nous tous et donc de moi…Je vous confirme, au cas où vous auriez encore des doutes, que l’incertitude, les doutes, la peur liés au changement sont ce que j’ai vécu de plus difficiles dans ma « transformation » personnelle et professionnelle, qu’il faut du temps, des ressources et une intention pour garder le cap. Avec le recul, le chemin est beau et je me sens mieux outillée pour en vivre d’autres le moment venu ! Ma nouvelle devise « Ici et maintenant, un pas après l’autre… »

Alors, je te souhaite bonne route sur le chemin du « nouveau toi » !

 

 

 

Autonomie

Prendre contact

4 + 11 =