Qui sont-ils?

S’inspirer des courants pédagogiques qui nous ont précédés et les mêler aux connaissance actuelles pour faire évoluer les apprentissages de nos enfants, tous uniques !

Maria MONTESSORI

« L’enfant apprend par sa propre activité, en puisant la culture dans son propre environnement »

La nature a servi de support pédagogique durant de nombreuses années et cela depuis très longtemps, avant de diminuer fortement.

Utiliser son environnement pour observer, comprendre, créer, agir, trouver des solutions.

Je vous propose de vous évoquer quelques grands pédagogues dont vous croiserez peut-être le nom lors de vos lectures.

 

 Rudolf STEINER:

  • Philosophe Autrichien controversé, créateur en 1919 de la première « libre école Waldorf ». Il a alors pour objectif de faire évoluer l’organisation de la vie sociale pour construire un monde avec des valeurs plus positives. Il priorise le milieu naturel et la notion de rythme (de l’enfant, de la nature ) est au centre de son enseignement. L’enfant pour comprendre, doit ressentir dans son corps, et vivre les situations. En observant et en apprenant lors de promenades, de jardinage…, l’enfant est sensibilisé à son environnement et s’ouvre aux apprentissages, toutes disciplines confondues. L’utilisation de matériaux naturels « nobles et vivants » permettent l’éveil des sens des enfants ainsi que le développement de leur créativité. On retrouve aujourd’hui son inspiration avec les « tables des saisons ».

 Célestin FREINET:

  • Instituteur à la campagne au milieu du XX° siècle, précurseur de « l’éducation nouvelle » (pédagogie alternative), il préconise de rapprocher les enfants le plus possible de la nature, de favoriser le travail en petits groupes autonomes et où la coopération est essentielle. Il incite à la prise d’initiative (essayer, tâtonner, explorer librement), à la créativité et à l’expression sous toutes ses formes. Expérimenter l’échec pour apprendre et mieux réussir. Les enfants impliqués, motivés acquièrent une confiance plus forte. Sa pédagogie est reconnue par l’Education Nationale: ICI

 Maria MONTESSORI, « Aide-moi à faire seul ».

  • Née en 1870, elle a été une des premières femmes médecin en Italie. Elle a crée une pédagogie dont on entend beaucoup parlé  actuellement. Celle-ci se base sur l’observation et le respect du rythme et des besoins de l’enfant. L’enfant est acteur de son apprentissage. Cette pédagogie permet d’apporter la confiance et la croyance en ses potentiels en utilisant du matériel spécifique, dans un environnement adapté, préparé par l’adulte. Elle est axé sur le développement de la concentration, des sens et de l’autonomie de l’enfant. Présenté un environnement varié où l’enfant va être libre de choisir en fonction de ces centres d’intérêts, il va pouvoir s’entraîner à sa guise et apprendre. L’adulte observe les besoins, les centres d’intérêts de l’enfant et propose. La nature est juste parfaite pour appliquer cette pédagogie. On retrouve beaucoup d’activités Montessori basée sur les soin des êtres vivants, le jardinage mettant en avant les concepts de rythmes, de cycle, d’expérimentation, d’observation, d’autonomie, de patience, de responsabilisation, de partage. Exemple d’une activité Montessori nature: « La table d’observation de la nature »

Sources:

Eveil et Nature: ICI

« Jouer avec la nature », Elise MAREUIL, éditions DUNOD.

« L’enfant est le maître », Montessori le film: ICI

 

Autonomie

Prendre contact

2 + 1 =